Communiquez dans d'autres idiomes, sans changer le message 

Nous traduisons vers toutes les langues du monde

 

  • Traduction et localisation
  • PAO et localisation
  • Formation et e-learning
  • Toile et marketing

Toutes les langues 
Tous les secteurs
Demandez un devis

 

Glossaire de l'industrie de la traduction

Comme tous les métiers, la traduction/localisation utilise sont propre jargon. Vous trouverez ci-dessous la définition de quelques-uns des termes et acronymes les plus courants.

Cette liste est en cours de constitution, revenez visiter cette page de temps en temps pour voir les additions récentes. Si vous souhaitez une clarification ou l'ajout d'un terme à cette liste, n'hésitez pas à nous envoyer une requête au travers de notre Formulaire.


Agence de traduction : Une agence de traduction est une entreprise qui fournit des services de traduction. Lire à propos de HT Localization.

Alignement : Les procédures d'alignement permettent de créer des mémoires de traductions en utilisant des textes sources et leurs traductions existantes. Cela est possible grâce à des outils logiciels spécialisés qui analysent et segmentent le texte source et la translation, puis tentent d'associer les segments obtenus. Le résultat est ensuite vérifié et corrigé par une personne capable de lire les deux langues et de valider le résultat. Faire un alignement permet de réutiliser des traductions précédentes dans les projets à venir. Le coût de la procédure est généralement compensé par les économies réalisées sur les projets futurs, et cela assure une meilleure adhérence au style existant.

Combinaison/paire de langues : Il s’agit des langues à partir desquelles et vers lesquelles un traducteur est capable de traduire. La combinaison de langues est normalement définie en « langue source » et en « langue ciblée ». Par exemple, un traducteur spécialisé en anglais > russe va traduire des documents de l'anglais vers le russe. Voir Talent linguistique.

Correspondances exactes et répétitions : Lorsqu’un document est envoyé en traduction, le texte est analysé à l’aide de la mémoire de traduction de l'entreprise, pour récupérer les correspondances et les répétitions présentent dans le document. Les correspondances exactes permettent la plus forte réduction de coûts car il existe déjà une traduction approuvée du texte. Le traducteur doit juste vérifier que la traduction déjà présente est correcte et appropriée pour le contexte, et l’adapter au besoin. Un fuzzy match est une correspondance approximative mais pas exacte à un autre texte de la mémoire de traduction. La traduction approximative existante est présentée au traducteur comme référence au cas où il serait possible de la réutiliser, où au moins de s’en inspirer pour conserver la cohérence de style. Les répétitions sont des phrases répétées dans le document. Elles sont décomptées comme des concordances exactes. Voir Mémoire de traduction.

Décompte de mots : Le coût par mot est la base des prix de traduction. Lorsqu’une demande de traduction est reçue, le texte est analysé à l’aide de logiciel d’aide à la traduction pour établir le nombre de mots afin de procéder à l’élaboration du devis. Les agences de traduction comme la nôtre utilisent des outils connectés aux mémoires de traduction du client pour inclure les concordances et répétitions lors des analyses afin de réduire le coût total du projet.

Exact Match : Voir correspondances exactes et répétitions.

Fournisseur de services de langues : Un fournisseur de services linguistiques (SLV en anglais) est une compagnie ou agence qui offre une gamme étendue de services pour accompagner les entreprises dans leurs activités globales : traduction, écriture, marketing, localisation, internationalisation, etc. Lire aussi Nos services.

Fuzzy Match : Voir correspondances exactes et répétitions.

G11N : Abréviation du terme globalisation. Le chiffre onze est une référence aux nombres de lettres entre le « g » initial et le « n » final.

Globalisation : Terme utilisé pour décrire le processus d'intégration économique, politique, sociale et technologique à échelle planétaire. Il s'agit aussi de l'ensemble des décisions techniques, financières, publicitaires et de gestion nécessaires à l'expansion internationale d'une entreprise. Selon le dictionnaire d’Oxford, la globalisation est le processus selon lequel les organisations développent une influence internationale ou commencent à opérer à une échelle internationale.

Glossaire : Liste de termes associés à un thème particulier et leurs définitions. Les glossaires multi-langues incluent les traductions de termes commun à un domaine spécifique, ou contenant les préférences du client pour l’utilisation de certains termes. Ils sont utilisés comme référence par les linguistes lors de la traduction. Un glossaire est utile pour assurer que les termes techniques, les noms de produits, ou des expressions particulières sont toujours traduits de la même façon ; il permet de maintenir une cohésion dans la communication marketing ou les documents techniques de l’entreprise.

Interprétation : L'interprétation est le processus par lequel les interprètes et les locuteurs de traduisent oralement, et généralement en direct, le discours d’un locuteur. Lors d’une interprétation simultanée, l'interprète parle quasi en même temps que le locuteur, en écoutant la phrase suivante pendant qu’il/elle récite la phrase traduite (ce qui peut être facilité par l’utilisation d’écouteurs lors de conférences, du lancements de médias et d'émissions de télévision en direct). Pendant une interprétation consécutive, le locuteur fait des pauses pour donner le temps à l'interprète de traduire dans la langue ciblée. Cette approche est généralement utilisée pour des réunions d’entreprise, des présentations et des programmes de formation.

I18N : Abréviation du terme internationalisation. Le chiffre dix-huit est une référence aux nombres de lettres entre la première et la dernière lettre.

Internationalisation : Processus visant à assurer que l'aspect technique et conceptuel d’un produit permette l'adaptation et la traduction pour les marchés internationaux.

L10N : Abréviation du terme anglophone « Localization ». Le chiffre dix est une référence aux nombres de lettres entre la première et la dernière lettre.

Langue cible : Langue vers laquelle est réalisée la traduction. Voir les langues que nous fournissons.

Langue maternelle : Première langue apprise par une personne. Il est possible d'avoir plus d'une langue maternelle, surtout si la personne a grandi dans un environnement bilingue, ou a reçu une forte éducation dans une seconde langue dès le plus jeune age.

Langue source : Langue originale du document.

Matériel de référence : Matériel de support pour les traducteurs afin qu'ils adhèrent aux préférences d'écriture, de style et de terminologie du client. Les matériels de support englobent par exemple les glossaires, les dictionnaires, les guides de style, les traductions antérieures, les pages web, les captures d'écran, les images, les graphiques, etc.

Mémoire de traduction : Base de données de termes et de phrases dont la traduction a été approuvée par l'entreprise lors de traductions précédentes. Ces traductions sont révisées à chaque fois qu'un nouveau projet est soumis ; toute concordance exacte ou approximative est utilisée comme référence et incorporée dans le nouveau projet afin de fournir une cohérence et de réduire le coût de la traduction. Voir les bénéfices tirés des mémoires de traduction.

MLV : Acronyme de fournisseur multilingue en anglais (Multi Language Vendor), ce terme est utilisé pour décrire un fournisseur de services de traduction et localisation qui offre une gamme étendue de langues et d'autres services.

Mot emprunté : Un « mot emprunté » est un mot d’une autre langue utilisé directement sans traduction, on parle aussi dans ce cas d’emprunt lexical. Des exemples de mots empruntés en français incluent design et marketing, tous deux provenant de l’anglais.

MT :  Acronyme de Mémoire de traduction. Notons que le terme anglais (Translation Memory) et son acronyme « TM » sont très communément utilisés dans l’industrie.

Localisation : La localisation, dans le contexte de la traduction, est le processus d'adaptation de logiciels ou de contenus aux différences linguistiques et/ou culturelles d'autres marchés. Cette acception est un emprunt récent à l’anglais, et peux être facilement confondu avec la notion de situer l’emplacement physique de quelque chose (en anglais on parlerait alors de « location », et non pas de « localization »)

Publication assistée par ordinateur (PAO) : La PAO est définissable comme étant l'activité de manufacture, à l'aide d'outils informatique, des documents destinés à l'impression. L'intégration des textes et graphiques et les manipulations de ces éléments se fait au travers de logiciels spécialisés tels qu'Adobe InDesign, FrameMaker, QuarkExpress, voire avec des logiciels à usage plus générique tel que les outils de traitement de texte Microsoft Word ou Apple Pages, entre autres. Après la traduction il est généralement nécessaire d'ajuster les documents et de retoucher la mise en page. Les normes typographiques peuvent varier d'un pays à l'autre, y compris les règles de césures, mais surtout les traductions génèrent des textes dont la longueur diffère parfois énormément d'une langue à l'autre. Un même texte peut être 30% plus long en russe, et 30% plus court en chinois qu'en français par exemple. De plus, la taille de page change s'il s'agit de convertir des documents du format US au format européen ou vice versa. Le service de PAO consiste à préparer le ou les documents traduits pour qu'il soient prêts à être publié. Voir Documentation pour complément d'information.

Révision (relecture) : Processus de relecture de la traduction d'un document pour la correction éventuelle d’erreurs d’orthographe, de ponctuation ou grammaire, et pour potentiellement améliorer la fluidité du texte. Pour une révision plus effective, il convient de faire appel à un linguiste autre que le traducteur qui a réalisé la traduction à relire. Voir notre procédure.

SLV : Acronyme de fournisseur unilingue en anglais (Single Language Vendor), terme utilisé pour décrire un fournisseur de services de traduction n’offrant que des traductions vers une langue particulière.

Traduction : La traduction consiste à reproduire un texte d'une langue vers une autre.

Traduction assistée par ordinateur (TAO) : L'expression se réfère à l'utilisation de logiciels spécialisés facilitant la tâche de traduction et les activités connexes. Ces outils utilisent des filtres de conversion qui permettant de présenter les textes à traduire de manière effective et en maintenant l'intégrité des fichiers en sortie. Sont filtrés les éléments non-traduisibles, tel les symboles de format ou les codes de langages informatiques, et n'apparaissent aux traducteurs que les textes à traduire, segmentés en utilisant des règles spécifiques à la langue en question afin d'optimiser les correspondances dans les mémoire de traductions. Grâce à ces outils les traducteurs peuvent aussi accéder aux glossaires de terminologie, faire des recherches, et récupérer des traductions dans la mémoire. Les outils TAO modernes intègrent des fonctionnalités d'assurance qualité, ainsi des correcteurs orthographiques. Certain de ces TAO permettent aussi le travail en groupe, pour les larges projets, et donnent accès à des mémoires de traductions stockées localement ou à distance. On peut noter l'apparition de systèmes de TAO entièrement basé sur le Cloud où les traducteurs accèdent à l'interface de traduction au travers de leur navigateur.

Traduction automatique : La traduction automatique (TA) consiste à utiliser une approche logicielle, et non pas humaine, dans le processus de traduction d'un contenu d'une langue à une autre. Les deux approches concurrentes de traduction automatique sont : [1] Traduction automatique à base de règles, où l'algorithme du logiciel utilise les règles de grammaire et le vocabulaire ainsi que les régularités sémantiques, morphologiques et syntaxiques dans chaque langue afin de « reconstruire » le contenu dans une autre langue. [2] Traduction automatique statistique, où les modèles statistiques sont basés d’analyse de corpus bilingues. La traduction proposée est celle qui est statistiquement la plus probable. La technologie est en progrès constant, et le modèle le plus avancé de traduction automatisée aujourd'hui est un hybride de ces deux modèles. Même si la traduction automatique a été utilisée avec succès par des entreprises pour des cas particuliers, il faut considérer qu’il ne s’agit alors pas de systèmes simplement basés sur les services gratuits accessibles publiquement sur le Web ; ces derniers ne permettent qu’une traduction approximative et n’offrent pas une alternative économique pour de la traduction de qualité professionnelle. Les programmes de traduction automatisée rationnels exigent une échelle (on parle alors en dizaine de millions de mots), et des ressources qui ne les mettent pas à la portée des entreprises de taille moyenne. De plus ce type de programme ne peut s’envisager que dans le cas où le contenu requiert d'une créativité minimale. Ces limitations font que la traduction automatique n’est pas une option viable dans la plupart des programmes de traduction, mais dans le cas où cela est possible elle fournira rapidité et économie d’échelle et de budget. Voir la traduction automatique.

Traduction marketing : La traduction marketing est le processus d'adaptation de ressources marketing à des marchés étrangers et/ou des langues locales afin de faciliter la globalisation d'une marque ou d'un produit. La traduction marketing veille à ce que le positionnement et l'image de l'entreprise soient cohérents sur l'ensemble des ressources marketing (qu'il s'agisse des pages web, des emballages, des spécifications du produit et des brochures) pour des marchés étrangers. 

Transcréation : Processus de création de documents en s’inspirant du texte originel, mais sans le traduire directement, pour créer une version différente pour le marché cible. Il s’agit souvent de contenu de nature marketing à des fins promotionnelles, tels que des publicités, des bulletins et des communiqués de presse. Pour obtenir un effet plus local et dans l’objectif de rendre ainsi la communication plus effective, les ressources publicitaires ou promotionnelles sont réécrites dans la langue étrangère en n’utilisant le texte d'origine que comme ligne directrice. Si une promotion marketing exige une promotion particulière dans une langue étrangère, le transcréateur peut utiliser le contenu comme base et y ajouter une créativité et une rédaction uniques dans la langue locale. La transcréation équivaut à employer un responsable de relations publiques ou à engager une expertise de gestion de marque dans un pays étranger afin de développer une campagne publicitaire locale. La transcréation est associée à des coûts plus élevés, des temps de développement plus longs et nécessitent plus de collaboration avec l’équipe du client que la traduction marketing car elle nécessite une forte spécialisation et créativité. Voir marketing et publicité.

@HTLocalization

HTLocalization
HTLocalization If they don’t like your look, do you think they will bother reading your amazing copy? lnkd.in/dDRzpQD
About 18 hours ago.
HTLocalization
HTLocalization HT Localization - O Christmas Tree, O Christmas Tree lnkd.in/g6bDxxk
About 21 hours ago.
HTLocalization
HTLocalization Thinking about our Native American heritage in the USA. Happy Thanksgiving lnkd.in/dpPUWKN
14 days ago.

FAITS INTÉRESSANTS

Mon beau sapin roi des forêts

Mon beau sapin roi des forêts

Mon beau sapin, roi des forêts Que j’aime ta verdure. Quand par…

#HTLocalization

HT Localization's Fresh New Look

November 2016 - Have you visited HT Localization's website lately? The company boasts a fresh #new_look, with localized content now…

San Francisco, Californie  États-Unis

Madrid, Espagne

Montpellier, France

Lusaka, Zambie

Bangkok, Thaïlande